sntf-onf.fr
A- en-tête
B- corps de la page

Bois Verts n°64 - mars 2017

 accueil  >  Bois Verts  > n°64 page mise à jour le 31/03/2017

 Aller directement au sommaire de ce Bois Verts 

Éditorial

image couverture du Bois Verts n°64 Cette année 2017 aurait pu être une année particulière... C'est l'année d'une élection présidentielle en France ! Et elle aurait dû être importante pour l'ensemble des français ! Au lieu de cela, elle affiche le désamour grandissant des citoyens envers une classe politique totalement déconnectée de leur vie réelle.

Le résultat est la montée des populismes. En France, il est d'extrême droite, xénophobe, déshumanisé, signe d'une amnésie très surprenante, comme si la 2ème guerre mondiale et l'occupation française par les nazis n'avait jamais frappé la nation.

Le résultat est un mécontentement généralisé des classes sociales les plus défavorisées. Elles ont été rejointes par les classes moyennes aujourd'hui dans la pente du gouffre. Pourtant, nous sortons d'un quinquennat dirigé par des socialistes !

Le résultat est la crise de confiance accrue des citoyens envers l'élite politique, ces "intouchables" ! Cette élite proteste contre la mise en place de mesures pour la transparence en politique, alors qu'elle paraît enfermée et protégée dans sa bulle, profitant de tous leurs avantages, de leurs relations et de leurs pouvoirs, fonctionnant comme une caste issue des mêmes écoles élitistes. Les mensonges sont devenus un langage courant et banal, même face à la nation entière. Les paroles théâtrales transforment le discours sincère. Les vraies "fausses-promesses" se déploient comme une monnaie courante...

Le doute est donc permis. Et le questionnement nécessaire aujourd'hui : la politique pour une femme ou un homme est elle un métier à part entière ? Doit-elle être un métier spécialisé, façonné par les mêmes moules sans les clivages traditionnels "gauche-droite" ?

Il est intéressant de constater aujourd'hui l'ensemble des dérives conduites par un tel système. Comment une oligarchie et de puissants lobbies (et ils ne sont malheureusement pas du côté des consommateurs et des citoyens...) spolient aujourd'hui la démocratie au peuple.

Le système va donc mal, pour autant faut-il le jeter comme cela et provoquer un deuxième chaos superposé au 1er ? Les risques seraient grands de voir se transformer la démocratie en despotisme sous couvert d'élections universelles... Les exemples existent déjà dans le monde ! En fait le système peut redevenir contrôlable. Mais, pour cela, il faut à la fois des représentants, honnêtes et élus par le peuple, ayant la réelle volonté d'imposer des contrôles et les moyens suffisants pour leur mise en œuvre. Et il faut également une meilleure écoute et donc participation de la nation aux décisions qui influencent considérablement son avenir !

Cette année 2017 aurait pu être une année importante pour l'ONF aussi... Les nouvelles Très Grandes Directions Territoriales sont théoriquement mises en place. A ce jour, nous ne pouvons qu'avoir une pensée de sympathie pour tous les collègues devant se "dépatouiller" encore plus avec les outils inadaptés à ces changements. Avec l'abnégation qu'il est nécessaire d'avoir pour que l'ONF puisse encore fonctionner !

C'est l'année qui pouvait s'appuyer sur un premier bilan du COP 2016-2020 et sur une première année d'application du PDE qui lui est inféodé ! Nous faisons le constat que certaines mesures peuvent être imposées rapidement (comme celle de recruter à l'externe des contractuels de droit privé à la place de fonctionnaires), alors que les mesures pour améliorer et stabiliser les conditions sociales et de travail de tous les collaborateurs en poste à l'ONF peinent beaucoup à voir le jour ! Pire, la déstabilisation est toujours à l’œuvre, et les mesures visant à imposer une dérive des métiers se fraient un chemin encore plus facilement.

Il est vrai que sans dialogue social et sans écoute dans le respect des instances représentatives du personnels, il est peu probable que les voix des personnels portent...

L'année 2017 restera une année élective pour les personnels de l'ONF dans les nouveaux territoires. Nous vous proposons de redécouvrir le projet que porte le SNTF-FO pour l'avenir de l'ONF et de ses personnels ainsi qu'une rétrospective de l'ASO ! Enfin, un rapport condensé mais très complet des forêts britanniques vous emportera loin des difficultés du moment, bon voyage !

Laurent DELANNOY
Secrétaire Général Adjoint du SNTF-FO
Secrétaire Général -par intérim-

Les liens ci-dessous vous permettent d'accéder à un article ou au Bois Verts complet (ouverture d'un fichier au format PDF dans une nouvelle fenêtre).

A bientôt.

D- pied de page